logo Africa

  • Didier Drogba quitte l'AFI
  • L’ASI d’Abengourou sera transformée en société sportive (PCA)
  • Afn de donner plus de moyens à l’Association AFRICA SPORTS, il a été créé la SOCIETE SPORTIVE AFRICA SPORTS D’ABIDJAN,
  • FOOTBALL - LIGUE 1 / L'Assemblée Générale fixée au 18 septembre
  • Encyclopédie Du Football Ivoirien : Le Ministre Danho Paulin Donne Sa Caution Morale
  • LIGUE 1 / Le CN-FIF place Yves Zogbo à la tête de l'Africa

BASKET-CÔTE D’IVOIRE / Les arbitres en grève


Mise à jour : Jeu 19 Mar 2015

Les arbitres d basket ivoirien sous le feu des rampes. Et ce n’est pas une bonne nouvelle. Puisque les hommes dans l’ombre des athlètes sont sortis de leur silence pour exiger des primes impayées, depuis le début de la saison 2015.
 
Déplacés pour assister aux chocs de la 5è journée du championnat régulier de basket masculin, ils furent bien déçus, les spectateurs du Hall du Basket d’Abidjan. Puis que les chocs Mata-Azur et SOA-ABC ne se sont pas joués. La faute aux arbitres mécontents pour primes impayées.
 
En effet, les arbitres du championnat de basket en Côte d’Ivoire n’ont pas reçu leurs primes de match depuis l’ouverture de la saison. Un fait d’autant plus scandaleux que la rétribution pour les arbitres officiants s’élève à 2500 Frs Cfa, et 1500 Frs Cfa pour les arbitres de table.
 
Après la défaillance de l’éclairage du Hall du basket finalement réglé par un club et non pas la fédération, c’est au tour de la prime des arbitres de passer sur le tableau obscur des dirigeants de la Fédération Ivoirienne de Basketball (FIBB).
 
“Nous sommes dépassés“
 
Un autre dysfonctionnement qui ne ravit personne, les athlètes en premier. « Nous sommes dépassés par ce qui ce qui se passe. Les dirigeants font un effort pour respecter le programme établi par la fédération et  sommes confrontés à un problème d’une autre époque. C’est rageant de savoir que les arbitres font la grève pour des primes impayées. On espère juste que ce sera réglé mais cela ne laisse pas une bonne image de notre discipline. Hier c’était la lumière, aujourd’hui c’est une affaire de primes. Que nous réserve demain ? », s’est interrogé un athlète qui a souhaité gardé le sceau de l’anonymat.
 
Sous l’ère Koré Moïse, les arbitres avaient manifesté leur envie de faire une grève pour les mêmes raisons. Plusieurs années, après, les maîtres du jeu n’ont pas vu leur statut bouger d’un iota.  Le paiement de leurs émoluments devrait redémarrer le basket national qui connait une nouvelle crise.
 


Voir Aussi
Plus de Textes Archives
 Commentaires