• Didier Drogba quitte l'AFI
  • L’ASI d’Abengourou sera transformée en société sportive (PCA)
  • Afn de donner plus de moyens à l’Association AFRICA SPORTS, il a été créé la SOCIETE SPORTIVE AFRICA SPORTS D’ABIDJAN,
  • FOOTBALL - LIGUE 1 / L'Assemblée Générale fixée au 18 septembre
  • Encyclopédie Du Football Ivoirien : Le Ministre Danho Paulin Donne Sa Caution Morale
  • LIGUE 1 / Le CN-FIF place Yves Zogbo à la tête de l'Africa

FOOTBALL-COUPE NATIONALE 2015-DEMIE / Ce sera Africa-Bouaflé !


Mise à jour : Dim 02 Aoû 2015

L’affiche de la 52è finale de la Coupe Nationale se conjuguera avec le CO Bouaflé et non l’ASEC. Contraint au nul au terme du temps règlementaire (2-2), les Mimosas se sont inclinés aux tirs au but (4-2) devant la maitrise des Buffles. 
 
L’ASEC ne défendra pas son trophée acquis l’année dernière. Certainement émoussés par l’enchaînement des rencontres, les Mimosas se sont fanés à l’approche de fins Buffles de Bouaflé. Eux, se sont approprié le parfum de la douce finale de la 52è Coupe Nationale. Dans les habits d’équipe hôte, ce sont les hommes de Dao Lassina, entraîneur du COB, qui ont eu le fin mot d’une histoire, encore de penalties. Une épreuve sur laquelle l’ASEC s’était pourtant appuyé pour accrocher la demie face à Issia en quart.
 
Dès la 7è minute, les Mauves bénéficient d’un penalty transformé par Salomon Williams, malgré l’opposition de Diomandé Namory (1-0, 7è). A la 35è, c’est au tour de Leiba Junior de plonger le Champroux, acquis à la cause de l’ASEC,   dans un silence de cathédrale (2-0, 35è).  Si la surprise s’est écrite sur penalty, le réveil Mimosas se vêtira du même manteau. Et ce, même si la faute sur Guindo Saliou semblait à la lisière de la surface d’Alassane Yansane, le portier des Buffles. Face à Traoré Moussa, il ne constatera que les dégâts annonçant une seconde période animée (2-1, 40è).
 
Au retour des vestiaires, les poulains d’Alain Gouaméné auront encore un coup de pouce de M. Modeste Kokora, l’arbitre de la partie, pourtant au dessus de la moyenne. La faute peu évidente sur Cheick Moukoro fait briller Mensah Brenfo. Le milieu ghanéen entré à la place de Cissé Mamadou nettoie la lucarne de Yansane et réveille le cratère jaune qui noie les hourras du maigre peuple de Bouafl,é présent dans les travées du Champroux (2-2, 76è). Comme lors de deux précédentes rencontres sur la synthétique de Marcory, l’histoire s’écrira aux tirs au but. La pression trop pesante fait déchanter Ablakor Yves et Guindo Saliou qui se heurtent à la baraqua puis à la parade d’Alassane Yansane qui hisse les siens à Gagnoa pour la finale de la 52è Coupe Nationale (4 tirs contre 2). Une vraie surprise du chef.
 


Voir Aussi
Plus de Textes Archives
 Commentaires

publicité