logo Africa

  • Didier Drogba quitte l'AFI
  • L’ASI d’Abengourou sera transformée en société sportive (PCA)
  • Afn de donner plus de moyens à l’Association AFRICA SPORTS, il a été créé la SOCIETE SPORTIVE AFRICA SPORTS D’ABIDJAN,
  • FOOTBALL - LIGUE 1 / L'Assemblée Générale fixée au 18 septembre
  • Encyclopédie Du Football Ivoirien : Le Ministre Danho Paulin Donne Sa Caution Morale
  • LIGUE 1 / Le CN-FIF place Yves Zogbo à la tête de l'Africa

Handball/Houenou Chidegbo Honorine (arrière gauche) La perle venue d’Anyama


Mise à jour : Jeu 10 Avr 2014

Repérée dans son fief d’Anyama, le mercredi 20 novembre dernier 2013, lors du match en retard Chandelier d’or-Africa Sports, comptant pour le championnat national, Houenou Chidegbo Honorine a été prise dans la nasse du président Gogoua Paul. Cette saison, la petite perle venue de la Cité de la cola entame une nouvelle aventure sous les couleurs vert et rouge.

 

Il a fallu que Houenou Chidegbo Honorine donne du fil à retordre à l’Africa Sports, la saison dernière, lors d’un match en retard pour qu’elle attire tous les regards des connaisseurs sur elle. C’est vrai que ce mercredi 20 novembre 2013, les Aiglonnes revenues fraîchement de la Coupe d’Afrique des clubs champions ont étalé (41-13) Chandelier d’or sur ses propres installations du complexe sportif d’Anyama. Mais elles ont retenu un nom parmi les joueuses de l’équipe adverse : Houenou Chidegbo Honorine. Sur les 13 réalisations des Banlieusardes, cette dernière avait marqué 8 buts.

 

La gardienne Kouakou Amenan Gisèle en sait quelque chose. L’arrière gauche de Chandelier était dans une forme éblouissante ce jour-là. Quand les techniciens de l’Africa Sports ont su que le danger s’appelait Houenou Honorine, ils ont mis Kregbo Hoyéré Marie Chantal à ses basques dans le but de réduire sa force de frappe. Mais rusée, la petite perle d’Anyama se déporta sur l’aile gauche pour éclipser son aînée Houenou Valérie à ce poste et aussi tromper la vigilance de son garde du corps. Et là, en un temps record, elle démontra qu’elle était autant efficace à l’aile gauche qu’au poste d’arrière gauche. Son arme fatale demeure ses frappes lourdes redoutées par les gardiennes et surtout sa témérité devant l’adversité. Elle ne lâche jamais le morceau. En outre, sa polyvalence fait d’elle une joueuse très utile dans les dispositifs.

 

Certes, l’Africa Sports est tombé sous son charme d’arrière, mais Honorine a plusieurs cordes à son arc. Il ya 7 ans, elle avait débuté sa carrière au poste de pivot. C’est en voulant pallier l’absence d’une de ses coéquipières au poste d’arrière que les techniciens ont trouvé qu’ils avaient un gros bras au sein de leur effectif. Depuis, Houenou Honorine est restée sur la ligne arrière et sème la désolation dans les camps adverses. A l’Africa Sports, il va falloir affiner toutes ses qualités pour en faire une arme fatale : ‘’Si je suis là, c’est parce que j’ai quelque chose en moi. Mais je suis consciente que je dois apprendre certaines choses pour être une joueuse complète. C’est un peu dur parce que je viens d’arriver dans un groupe auquel je ne suis pas habitué. C’est à force de travailler que je vais m’adapter. Je suis arrivée dans un groupe qui m’a adoptée.

 

L’ambiance est super et je réalise que j’ai fait un bon choix. Je fais confiance à mes nouveaux encadreurs’’ dit l’élève de terminale G1 du Collège Logolama d’Anyama. Son seul petit souci, c’est la distance Anyama-Champroux qu’elle doit parcourir pour être aux séances d’entrainement de son nouveau club. Mais elle s’empresse de préciser : ‘’C’est une question d’organisation’’. Honorine doit être sereine. Le président Gogoua Paul  a tout prévu pour ses déplacements et son épanouisseemnt.

 

Adolphe Angoua


Voir Aussi
Plus de Textes Archives
 Commentaires

publicité