• Didier Drogba quitte l'AFI
  • L’ASI d’Abengourou sera transformée en société sportive (PCA)
  • Afn de donner plus de moyens à l’Association AFRICA SPORTS, il a été créé la SOCIETE SPORTIVE AFRICA SPORTS D’ABIDJAN,
  • FOOTBALL - LIGUE 1 / L'Assemblée Générale fixée au 18 septembre
  • Encyclopédie Du Football Ivoirien : Le Ministre Danho Paulin Donne Sa Caution Morale
  • LIGUE 1 / Le CN-FIF place Yves Zogbo à la tête de l'Africa

Namory le messie


Mise à jour : Lun 05 Mai 2014

Depuis quelque temps, Diomandé Namory multiplie les prouesses dans les perches de l’Africa Sports. Le dimanche 4 mai dernier, il  a encore marqué les esprits, lors de la 20e journée de la Ligue 1 jouée contre l’AS Denguélé, à Bouaké.

 

Si l’Africa Sports est rentré de son expédition de Bouaké avec un point dans sa besace, il le doit à son gardien. Plusieurs fois mis à rude contribution dans cette rencontre, il n’a jamais rompu. Il s’est véritablement mis en exergue à 11 minutes de la fin du match. En effet, à la 79e minute, l’arbitre Koné Mamadou accorda un penalty généreux à l’AS Denguélé.

 

Le joueur Koné Abou Junior qui avait échoué sur plusieurs tentatives pensait que l’heure était venue pour battre enfin le dernier rempart des Aiglons. Il prit donc le ballon et le déposa sur le point de penalty. Namory jugea alors bon de le déconcentrer en déplaçant légèrement le cuir. Koné Abou le replaça  sur le point blanc, prit son élan, s’avança et tira. Namory  eut l’inspiration de plonger à gauche pour repousser le tir, à la grande joie du public acquis à la cause de l’Africa Sports : ‘’J’étais très concentré au cours de ce match. Malgré les nombreux coups que j’ai reçus, j’ai gardé toute ma lucidité. Car j’avais fait la promesse de ne pas encaisser. En tout cas, c’était un défi personnel.

 

Je remercie mes coéquipiers qui ont fait preuve de solidarité’’, a dit le gardien des Aiglons, au terme de la partie. Merci Diomandé Namory. C’est à juste titre que ce gardien a été présélectionné en équipe nationale. Au regard de ses prestations de haut vol, on peut dire qu’il est sur la voie royale qui mène au Mondial brésilien.

 

Adolphe Angoua, envoyé spécial à Bouaké. 


Voir Aussi
Plus de Textes Archives
 Commentaires